Rechercher
  • bienMassurer

Location de vacances et assurance


Pour assurer la location de vacances contre l'incendie ou le dégât des eaux, trois cas de figure sont possibles : 

 Le propriétaire se charge de l'assurance habitation

  • Soit le propriétaire et son assureur renoncent à exercer un recours contre le locataire responsable en cas d'incendie ou de dégâts des eaux causés à son bien. C'est ce qu'on appelle « l'abandon de recours » ou la « renonciation à recours ». Cette clause doit figurer, d'une part, dans l'engagement de location, et d'autre part, dans le contrat d'assurance du propriétaire. Mais en cas de dégât des eaux ou d’incendie, la responsabilité du locataire demeure entière à l'égard des voisins et des tiers, autres que le propriétaire. Il doit donc vérifier dans son contrat multirisques habitation s’il est bien couvert pour cette situation.

  • Soit le propriétaire a souscrit une assurance "pour le compte de qui il appartiendra" avec abandon de recours : le locataire est couvert par la garantie du propriétaire pour l'incendie et les dégâts des eaux, même à l'égard des voisins et des tiers.

Mais, dans ces deux cas, les autres dégradations commises par le locataire restent à sa charge.

Le vacancier trouve la solution dans ses propres contrats d'assurance

Le vacancier peut être assuré par le contrat multirisques habitation de sa résidence principale, au titre de la garantie responsabilité civile villégiature (séjour/voyage). Il doit vérifier si l'étendue et le montant de la garantie sont suffisants, en tenant compte de la valeur de la maison ou de l'appartement loué. Pour les locations à l'étranger, l'assurance du vacancier peut éventuellement le couvrir dans le pays concerné. Vérifiez auprès de l’assureur les limites territoriales du contrat.


Le vacancier souscrit une assurance habitation pour la durée de la location

A défaut de l'une des deux solutions précédentes, le vacancier peut souscrire un contrat multirisques habitation, limité à la durée de ses vacances en location.


Absence de votre habitation principale pendant les vacances

Quelques mesures de prévention

  • Conformez-vous aux exigences de votre contrat multirisques habitation en matière de prévention (fermeture des volets, installation d’une alarme…). A défaut, le risque est de ne recevoir aucune indemnité ou une indemnité réduite en cas de vol.

  • Faites éventuellement appel à une entreprise de télésurveillance.

Inhabitation de longue durée

La plupart des contrats multirisques habitation prévoient une clause d’inhabitation qui exclut la garantie vol pour des absences d’une durée supérieure à 90 jours. Dans ce cas de figure, consultez votre assureur.


Pour une étude personnalisée, cliquez ici

11 vues0 commentaire