Rechercher
  • bienMassurer

Collision avec un animal sauvage : que couvre l'assurance voiture ?


Sangliers, chevreuils, cerfs… sont chaque année à l’origine de nombreux accidents de la route.


Que faire en cas de collision ?


Comment se passe l’indemnisation ?


Quelles sont les conséquences sur l‘évolution du bonus- malus ?


En cas de collision avec un sanglier, chevreuil ou autre gibier, vous devez prévenir la gendarmerie ou la police nationale et déclarer l’accident à votre assureur dans un délai de cinq jours ouvrés. Celui-ci demandera à un expert de constater qu’il s’agit bien d’un accident provoqué par un animal sauvage. Vous pouvez garder des preuves (poils, témoignages, photos…).


Si vous bénéficiez d’une garantie dommages tous accident, votre assureur va indemniser vos dommages matériels, déduction faite de la franchise éventuellement prévue dans votre contrat.


Si vous êtes blessé, c'est la garantie corporelle du conducteur de votre contrat d'assurance voiture qui vous indemnisera ou bien une assurance individuelle accident à part. Si vous ne bénéficiez pas de ce type de garantie ou si vos dommages corporels ne sont pas indemnisés intégralement au titre de ces contrats, le Fonds de Garantie peut intervenir en complément pour permettre la réparation intégrale du préjudice subi.


Si la collision avec l'animal sauvage est un cas de force majeure ( cause irrésistible, imprévisible et extérieure ), aucun malus ne sera appliqué par votre assureur.

11 vues0 commentaire